LES PÉRICARDITE AIGUËS

1) Etiologie :

Affection inflammatoire du péricarde, le plus souvent causée par un agent infectieux, pouvant aussi atteindre le myocarde. L'affection est le plus souvent aiguë (souvent virale ou bactérienne) mais peut se chroniciser.

Virales : coxsackies, EBV, oreillons, adénovirus, varicelle, hépatite B...

Bactériennes : pneumococce, staphylococce, streptococce, légionellose, méningococce...

Tuberculeuse

Fungiques : histoplasmose, candidose, blastomycose, coccidioidomycose...

Infectieuses : toxoplasmose, amibiase, maladie de Lyme,...

Auto-immunes : RAA, lupus, sclérodermie, Wegener, PAN, polyarthrite rhumatoïde,...

Inflammatoires : sarcoïdose, amyloïdose, Whipple, Crohn, Behçet, Horton,...

Allergiques : procaïnamide, phénytoïne, isoniazide, dantrolène, doxorubicine,...

Syndrome de Dressler

Varia : post-traumatique, urémique, néoplasique, post-radique, hypothyroïdie,...

2) Présentation clinique :

  • Douleurs rétrosternales, parfois irradiées, souvent rythmées par la respiration, aggravées par le décubitus dorsal (améliorée par le procubitus), la déglutition, la toux.

  • Dyspnée, plus rare, liée à la respiration superficielle, car moins douleureuse.

  • Fièvre.

  • Evolution : guérison spontanée, parfois avec épisode transitoire de constriction (+/- 10 %); récidives (+/- 20 %)

3) Diagnostic :

  • Examen clinique : frottement péricardique.

  • ECG : sus-décalage en selle de cheval.

  • Echocardiographie : décollement ou épanchement péricardique.

  • Ponction péricardique : dans les formes liquidiennes non virales pour culture.

4) Traitement :

  • Etiologique

  • Aspirine 4x650 à 1000 mg/j ou tout autre AINS

  • Dans les formes hyperalgiques ou résistantes aux AINS : corticoïdes IV puis per os, colchicine 1mg/j, péricardectomie.

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags